Les auteurs mis à l'honneur au Salon du livre Jeunesse Pujaut

  • On raconte qu'un petit bossu était le souffre-douleur  de ses camarades. Un jour, de sa bosse, sont sorties  deux grandes ailes. Aussitôt, le voilà qui s'est envolé,  loin de son village... Par solidarité, les oiseaux décident  de partir avec lui. Puis, les fleurs, les champs, les vaches  s'enfuient aussi... laissant le pays triste et gris. Les années  ont passé, l'histoire est racontée à une petite fille.  Décidée à y croire, elle part à la recherche du bossu...  Grâce à une marque d'attention et un peu d'amitié,  le petit bossu accepte de revenir parmi les hommes,  ramenant avec lui nature, couleur et joie.

    Gigi Bigot, conteuse, livre un nouveau récit d'une grande douceur  et plein d'humanité. Elle aborde avec poésie et  dans son style inimitable, entre terroir et culture populaire,  les thèmes de l'exclusion et de l'importance de la parole libératrice.

    L'illustratrice, Pauline Comis, joue des contrastes : à chaque élément  naturel qui disparaît, c'est une couleur qui quitte le livre...  pour mieux réapparaître à la fin dans une ambiance joyeuse  et chamarrée !

  • « Albert, tu as la tête ailleurs ! » On lui répète assez souvent. Assis à table en famille ou en classe, Albert se perd en rêveries. Il se concentre, fait un effort, mais son esprit s'évade. Malgré lui, il devient détective le lundi, un chevalier combattant un dragon le mardi et vole à dos de crapaud le jeudi. Que faire ? Une vie sans rêve, c'est pas drôle du tout.
    Une histoire amusante et légère qui questionne aussi bien les enfants que les adultes sur la place que peut prendre l'imagination et le rêve dans notre vie. Et le bonheur de pouvoir partager cet état d'esprit.

  • Léonie est une petite fourmi comme les autres. Pourtant ses soeurs se moquent souvent d'elle. Elles l'appellent " fourmi limace ", parce qu'elle est plus lente. Il lui arrive de s'arrêter de travailler pour contempler la nature, pour rêver. Un jour, elle voit une publicité pour un voyage à dos d'escargot. Faire le tour du monde au ralenti ! Mais elle n'est jamais partie de la maison et sa famille ne sera sûrement pas d'accord.
    A moins que...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Mona est une petite fille qui n'aime pas beaucoup le soir et les nuits trop noires. Heureusement, aux côtés d'Ouf, son ours en peluche, elle apprendra à apprécier ces moments particuliers, entre chien et loup, le temps d'une année et au fil des saisons. Le temps aussi pour elle de grandir tout doucement... Un album atypique qui mélange différents récits pour le coucher : narrations enchâssées, contes russes, poésies, lettres, etc.

  • Chat pas moi !

    ,

    Un jeu de «chat et la souris» sonore, graphique et bondissant !
    C'est l'histoire d'une petite « chouris » qui vient embe^ter le chat. Provoque´, le greffier pas finaud tombe dans le panneau et s'empresse de donner la chasse a` l'intre´pide. E´videmment, le lourdaud fait tomber tous les bocaux, qui se brisent par terre. CHATASTROPHE !

    « Qui a fait chat ? gronde l'e´picier en cole`re. Chat pas moi, re´pond le chat a` la dignite´ offense´e. Chat qui alors ? ».

    Et c¸a continue sur ce mode chuintant et re´jouissant, tout au long d'une course poursuite au sce´nario impeccable.
    Finalement puni, le chat fort marri sera sauve´ par... son amie Petite Chouris !

  • Un album jubilatoire qui s'amuse de l'imagination des colporteurs de nouvelles et autres faits divers !

    Ce matin, au marché, on ne parle que de ça : il paraît qu'un lion a débarqué en ville ! Et chacun d'ajouter son grain de sel : il aurait effrayé les clients de l'épicerie ! Et ceux du café ! Et alors est arrivé un troupeau de rhinocéros... Mais tout le monde n'est pas d'accord : Pas du tout, ça ne s'est pas passé comme ça ! Et il n'y avait qu'un seul rhinocéros ! Et...

    Qui dit vrai ? On s'énerve, on se traite de menteur. Tout ça finit en grosse bagarre... tandis qu'une petite fille, restée seule, se raconte tranquillement sa version de l'histoire, avec un petit lion et un petit rhinocéros...

  • La très grande aventure Nouv.

    "Le soleil se lève à peine. Marcello, le petit pois et Nanni, le haricot sont fatigués de leur longue marche et entrent dans la cour d'une ferme pour se reposer. Mais dans cette ferme, il y a un poulailler. Et qui dit poulailler, dit coqs et poules. Et ces bêtes à plumes adorent les légumes verts ! (Surtout les petits pois et les haricots.) Marcello et Nanni n'ont même pas le temps de dire ouf qu'ils sont déjà dans le ventre d'un coq... Zut alors !" Ainsi commencent les aventures délirantes de deux amis, Marcello et Nanni, respectivement donc petit pois et haricot de leur état. Quand on est tout petit et que le monde semble plein de dangers, autant se serrer les coudes, et avoir de l'imagination ! Et la route débouche parfois sur le lieu que l'on cherchait sans le savoir depuis toujours...

  • Dans les collines de Provence, au coeur de l'été. Pour Jeanne, ce ne sont sûrement pas des vacances. Elle doit donner à boire aux bêtes, aider ses parents au magasin pour la saison touristique, garder son frère... Sa respiration à elle, c'est d'aller se baigner au lac avec ses amis. Mais au bord du lac, il y a un garçon. Lui, il voudrait avoir une chance de croire en ses rêves de volley. Et il bouillonne. Il est prêt à exploser. Il veut partir, loin du collège où il a trop subi la loi des harceleurs, et loin de sa famille, qui n'entend ni ses souffrances ni ses désirs. Et s'ils se croisent, ce ne sera pas sans friction...

  • Deux soeurs jouent aux exploratrices au fond du jardin, se racontant qu'elles sont des enfants sauvages. Tandis qu'elles enle`vent leurs chaussures pour marcher pieds nus sur l'herbe mouille´e, un monde de sensations s'ouvre a` elles : fleurs, couleurs, odeurs. L'instant pre´sent devient de´mesure´, emplit tout. La faim les rappelle un temps a` la re´alite´ mais bien vite, la petite, a` l'imagination fertile, plonge seule sans plus de retenue « au fond des bois »... Soudain, la peur la saisit : elle s'est perdue !

  • Le souffle de l'été, la chasse aux étoiles filantes, la plongée sous-marine, le grand vent...
    Au fil de quatre histoires d'amitié, de petits et grands bonheurs d'été, Kimi et Shiro renforcent leur relation faite de petits rires, d'attente, de promesse, de jeux, de partage. La force de l'amitié qui les lie est aussi magique que les étoiles filantes, la danse des cerfs-volants les jours de grands vents, ou le palais du facteur cheval qu'ils construisent sur le sable...

  • L'envie de faire quelque chose, la recherche de son ami, la cueillette de champignons, l'odeur de la terre mouillée, le repas partagé, les mots écrits dans son carnet... Amos aime profiter de l'instant présent, s'imprégner de se odeurs et de sa lumière, et partager ses sensations, avec un ami ou les pages de son carnet...

  • Entre la préparation de la pâte à la noisette et les activités de plein air qui rythment leur quotidien, Ignacio et ses amis mènent une vie paisible et heureuse, dans la forêt. Mais lorsqu'Ignacio reçoit une invitation de son cousin qui vit dans le grand Nord, tout cet équilibre est remis en question... Ignacio va-t-il pouvoir entreprendre ce long voyage ?

  • " Mange ta chambre ! ", vocifère une grosse voix dans la maison.
    Impressionnée, la petite fille avale tout ce qui traîne ici et là... et grandit comme une jeune pousse, jusqu'à dépasser la maison. Au loin, elle aperçoit une mystérieuse porte qu'elle n'avait jamais vue auparavant...

  • Jour de neige, jour de chat, jour de feuilles, jour rond... au fil des saisons, deux adorables personnages explorent la nature, les relations à l'autre, leurs émotions.
    Ce petit format pour les 2-4 ans comprend 4 histoires courtes très illustrées, qui se complètent pour dessiner une amitié enfantine malicieuse et forte.

  • Aujourd'hui tout est gris. Il y a, on dirait, de l'orage dans l'air. Maman a sa tête des mauvais jours. Papa n'est pas encore sorti de sa chambre. Et c'est signe de mauvaise humeur.

  • Au coeur d'un paisible marigot, deux cailloux se chamaillent sans cesse. Un jour, bien décidé à s'en débarrasser, un génie leur donne des jambes. Mais une fois sur la route, les disputes reprennent de plus belle, virant à la bagarre. Un serpent-python sera leur première victime, suivi d'un crapaud-buffle, d'une vieille, d'un chasseur... Jusqu'à la punition finale...
    Rites magiques, génie et animaux exotiques : Françoise Diep nous plonge dans un univers africain délicatement mis en images par Cécile Gambini.

  • Un album dédié à la conquête de l'indépendance ! Françoise Tenier.

    Depuis plus de vingt ans maintenant je conte aux tout petits comme aux plus grands. Dans ce disque je reprends certaines de mes histoires favorites pour le très jeune public : elles se déroulent dans la campagne où ont grandi mes grands parents, une campagne avec ses légumes ordinaires ou extraordinaires au nom savoureux, ses inondations saisonnières, son bestiaire sauvage ou domestique, et toutes ces aventures minuscules que je vivais de façon majuscule quand j'étais enfant et que j'ai bonheur à partager avec les enfants d'aujourd'hui.

    Au-delà de ces contes, il y a le rapport entre le dedans et le dehors : grand sujet d'émotions et d'expérimentation pour le très jeune enfant à partir de deux ans et demi. Moment contradictoire où il s'affirme dans son désir d'autonomie tout en gardant la nostalgie du nid. Ils sont ponctués de chansons bien connues, de paroles rythmées et de refrains qui permettent aux très jeunes auditeurs de se les approprier car ils prennent plaisir à anticiper la suite du récit. On y joue avec les mots, on y traverse des peurs qui font grandir et de grands éclats de rire, on s'y reconnaît sans s'y reconnaître tout en s'y reconnaissant. Françoise Diep

  • Ce recueil est le fruit d'une rencontre entre deux conteurs de cultures différentes. Françoise Diep, conteuse du Sud de la France, fait la connaissance, lors d'un festival de conteurs, d'un jeune comédien burkinabé, François Moïse Bamba. Il n'est qu'à ses débuts mais il sait déjà transporter les auditeurs loin de la scène, jusqu'au fin fond de cette brousse où l'on rencontre aussi bien des panthères et des lions que des génies. Françoise Diep décide de se rendre dans le pays sénoufo, où François Bamba est né, pour recueillir un répertoire original, transmis encore aujourd'hui, dans les cases, les ateliers ou sur les places de villages, par les hommes et les femmes pratiquant des métiers aussi divers que tailleur d'habits, cordonnier, mangeur de feu, ferrailleur, footballeur, mère de famille ou vendeuse de bananes... Souvent proches de mythes, les contes sénoufo nous racontent comment les humains ont appris à dominer les animaux ; d'où vient le pouvoir des chasseurs ; comment les premiers paysans ont commencé à faire des sacrifices dans les champs et pourquoi les hommes permettent aux sorciers de vivre dans les villages. Plusieurs histoires expliquent sur un mode dramatique ou humoristique pourquoi les jumeaux ne naissent plus attachés et depuis quand les seins ne peuvent plus être décrochés du corps. Ces contes, forts et sans concessions, sont en même temps toujours teintés d'humour, voire même de crudité, ponctués de chants. Ils véhiculent une grande vitalité et une profonde humanité.
    L'ouvrage est épuisé depuis trois ans et régulièrement réclamé.

  • COUP DE COEUR Sélection annuelle 2012, Revue des Livres pour Enfants N°267.

    Marin et Marine sont allés au bord de l'eau à la recherche d'un bateau.
    Ils ont cherché et ont trouvé une très belle noix dorée.
    Ce conte randonnée est bâti sur le modèle de « la drôle de maison » et relate l'addition d'une série de personnages se réfugiant dans un objet creux, ce dernier finissant par se casser. Mais ici la noix dorée va leur permettre de se connaître et de tirer partie de leurs différences pour vivre ensemble.

  • Arlequin habite tout en haut d'un escalier.
    Son humeur est à l'image de son habit : gaie et colorée.
    Or, Oiseau gris, son voisin de palier, le croit toqué.
    Parfaitement piqué.
    Il faut dire qu'Oiseau gris s'ennuie, et qu'à force de voir s'éclater son voisin de palier...
    Mais de tout cela, Arlequin ne sait rien. Il a la tête dans les nuages et le pas léger. Depuis qu'il est né, sa devise est jouer. Jouer pour être gai.
    Au printemps, il fait le guet devant le parterre de tulipes de la maison d'un grand artiste. Et si un galopin songe à y cueillir un bouquet, Arlequin l'éloigne au pas d'un joyeux cha-cha-cha.
    L'été, en désherbant les jardins du quartier, Arlequin fabrique des colliers de pissenlits sertis de fleurs de lobélies.
    L'automne, il ratisse dans un parc des montagnes de feuilles rouges. Il y saute à pieds joints, s'y enfonce jusqu'au cou, regarde le ciel et crie : « COUCOU ! » L'hiver, Arlequin porte un pull à losanges multicolores par-dessus son habit à losanges multicolores. Il n'est pas compliqué.
    Son pull enfilé, il part déneiger voitures et entrées. Mais pas trop. De la neige, il en laisse toujours assez afin d'y dessiner des paysages avec les pieds.

    - Coquin ! Vous êtes un coquin, Arlequin, croasse sur le pas de sa porte Oiseau gris. (...).

    Extrait tiré de Sales Couleurs.

    Sixième album avec CD de Jennifer Couëlle publié chez Planète rebelle, Mon meilleur meilleur ami regroupe deux histoires saugrenues, deux surprenantes amitiés qui ouvrent grand les coeurs et où le bonheur passe par la fantaisie. Deux histoires malicieuses servies par les couleurs vives et les illustrations dynamiques de Josée Bisaillon. Deux amitiés apprivoisées, racontées par Françoise Diep, conteuse française pour la jeunesse, qui a à son actif de nombreux albums, CD et DVD en France.
    Lire l'entrevue avec Jennifer Couëlle.

  • "Autrefois, Dieu avait pour compagnons l'abeille et l'oiseau Gouna.
    Un jour qu'ils discutaient, ils en vinrent au point de savoir qui était le plus âgé d'entre eux." Comme dans la plupart des sociétés africaines, il est important de savoir qui est le plus âgé, l'âge étant gage de sagesse et d'autorité. Ce mythe des origines nous permet de découvrir quelques aspects de la culture sénoufo.

  • "Il était une fois un lièvre qui vivait dans un pays de misère où régnait la famine." Le lièvre, d'habitude l'image de la ruse et de l'astuce dans le monde africain, se montre ici malhonnête et un peu bête. Une fois trouvés l'abondance et le bien-être, il oublie une chose essentielle : sa famille et l'endroit d'où il vient. Dans sa légèreté coupable, ce lièvre rejoindrait presque celui de La Fontaine mais ne gagne pas le paradis qui veut et n'y reste que celui qui le mérite !
    Collecté puis adapté en français par Françoise Diep, ce conte est illustré par Leyla Goormaghtigh. Les illustrations qu'elle a imaginées sont travaillées selon la technique des lavis, à l'aide de brou de noix, de dessins au crayon rehaussés à l'aquarelle.
    "Une très bonne histoire, fantastique et assez énigmatique (.)" Revue des livres pour enfants n°212

empty