Coups de coeur

  • Outil indispensable à mettre entre toutes les mains pour ne pas rester sur un malentendu.

    Comment expliquer les inégalités entre les hommes et les femmes ? Tout en humour et en s'appuyant sur des faits historiques et chronologiques, Soledad Bravi et Dorothée Werner, journaliste grand reporter au ELLE remontent jusqu'à l'apparition des premiers humains pour trouver les origines de ce déséquilibre. Elles nous expliquent les causes de cette inégalité, pourquoi elle a perduré au fil des siècles et persiste encore aujourd'hui et quelles injustices en découlent.

  • Tigre à dents de sabre, mammouth laineux, oiseaux-terreurs gastornis... Chaque animal préhistorique est fidèlement représenté sous la forme d'un dessin spectaculaire, accompagné d'une fiche d'informations et d'une e´chelle qui permet de comparer sa taille a` celle de l'homme. Extraordinaire, non ?

  • anatomie

    Hélène Druvert

    Un livre enrichi de flaps et de découpes d'une finesse saisissante pour ausculter cette incroyable machine qu'est le corps humain. Hélène Druvert, avec son talent d'illustratrice et d'ingénieur papier, compose des doubles pages dans la plus grande tradition des planches anatomiques du XIXe siècle. Les textes sont précis, accessibles, passionnants et techniques à la fois. Le corps se trouve disséqué et magnifié pour en comprendre son mystérieux fonctionnement.
    Au sommaire : les muscles, le système nerveux, le cerveau, le squelette, l'appareil respiratoire, le système circulatoire, le coeur, l'appareil digestif, l'appareil urinaire, les organes des cinq sens, les systèmes reproducteurs et la grossesse.

  • Découvrez L'oeil du loup avec 1 CD audio, le livre de Daniel Pennac. Dans un zoo, un enfant et un loup se regardent. Le loup n'a plus qu'un oeil. Dans cet oeil, il y a toute sa vie d'avant, sa vie sauvage dans l'Alaska menacée par les hommes. L'oeil de l'enfant, lui, raconte la vie d'un petit Africain qui a parcouru toute l'Afrique pour survivre. Un conte merveilleux où l'Alaska rencontre le Sahara, où l'homme rend hommage à la nature. Une édition exceptionnelle pour ce grand roman mis en musique par Karol Beffa, interprété par l'Orchestre de chambre de Paris et raconté par l'auteur lui-même.

  • À peine née, Artémis aide sa mère Léto à mettre au monde son frère jumeau Apollon. Zeus, son père, la charge de veiller sur les naissances, et la désigne déesse de la nature et de la chasse. Préférant vivre loin de l'Olympe et de ses intrigues, elle choisit la vie sauvage, et trouve un appui auprès du centaure Chiron. Parmi ses missions, celle qui lui tient le plus à coeur est d'accompagner les adolescents au seuil de leur vie d'adulte. Autour de cette femme libre, gravitent de formidables personnages, offrant les multiples facettes du féminin et du masculin.

    « Je suis Artémis, j'ai choisi de vivre sans contrainte dans les forêts, je suis entourée de compagnes qui ont fait le même choix que le mien et qui ne sont pas prêtes à suivre le modèle imposé par Aphrodite... Nos toilettes nous intéressent moins que courir dans les bois, l'amour n'est pas au centre de nos préoccupations. Et pourtant nous sommes toutes des femmes, oui, comme elle ! »

  • jouer dehors

    Laurent Moreau

    • Helium
    • 11 Avril 2018

    Un album exceptionnel signé par un des illustrateurs les plus talentueux de sa génération, où deux enfants sont invités par leur maman à aller jouer dehors. Le jardin devient alors l'occasion de faire un voyage imaginaire ou bien réel de paysage en paysage, et de rencontrer  des animaux tous différents, dont de nombreuses espèces menacées, dans leur univers naturel.

  • pas pareil

    Emilie Vast

    D'abord, il y a eu Moi.
    Et un jour, il y a eu Toi.
    Avez-vous déjà vu un corgi ? Et un dalmatien ? Il n'y a pas deux chiens plus différents ! L'un a un pelage uni, l'autre tacheté ; l'un a des courtes pattes, l'autre longues.
    Si l'un aime le bleu, l'autre préfère le rouge. Ils ne sont jamais d'accord !
    Dans un livre pour les plus petits, Émilie Vast joue avec les caractéristiques de deux chiens que tout semble opposer. Pourtant, un lien bien plus fort que leurs différences les unit...

  • Un album épistolaire qui enchantera petits et grands !

    Cher Oiseau, Aujourd'hui, j'ai pris une grande décision : je viens te retrouver à l'autre bout du monde.
    Je t'écrirai tous les jours pour être près de toi. Le vent t'apportera mes lettres.
    Mon Oiseau, me voilà !
    Ton Ourse

  • Lotte n'est pas une fille comme les autres : dès qu'elle met un pied hors de la ferme de ses parents, en pleine savane africaine, elle file dans son repaire secret retrouver son ami le toucan, Igor l'oiseau de feu - grand danseur de son état.
    Elle n'a peur de rien, Lotte : ni d'Achille le lion ni d'Horace l'énorme éléphant. Avec eux, elle mène une existence de pirate entre réel et imaginaire, explorations magiques et collections de trésors trouvés dans la nature. Jusqu'au jour où la rivière, la vraie, déborde encore plus que son imagination.

  • Un personnage -la mère- attend, observant la nature comme elle en devenir, notant ses étonnantes transformations et voyant les chose s'épanouir pour arriver peu à peu à maturité. Chaque modification est l'occasion d'une première initiation à la nature, un nuancier et un imagier qui révèle une surprise à chaque fois, dont la dernière annonce la naissance de l'enfant, et le début d'une nouvelle suite de découvertes à faire avec lui. Ce livre s'adresse directement à l'enfant par la voix de sa mère, qui lui transmet des savoirs sur les plantes et les animaux tout en lui rappelant le lien qui les unit. Construit sur une suite d'opposition avant/après, le livre instaure un état d'attente poétique qui crée une douce perception du temps qui passe.

  • Pico, Charlie, Ana Ana, Norma, et tous les autres. La bande de copains, dont certains sont frère et soeur, continue d'explorer l'immensité des possibles de la vie, du langage et du fait d'être ensemble. Le jardin dont Pico doit s'occuper occasionne découvertes et interrogations : faut-il le laisser sauvage ou pas ? Surtout, Charlie se dit un beau jour qu'il aimerait - qu'il devrait ! - avoir le sens de la répartie de son meilleur ami à tignasse. Mais comme le jardin, il faut cultiver son langage et la mise en pratique n'ira pas sans mal, ni fou rire...

  • Trois cavaliers sans peur (sauf pour un) et sans reproche (sauf pour le même) partageant le même objectif : s'amuser.

    Le plus possible en se faisant gronder le moins possible. Et pour cela, ils peuvent compter sur leur imagination, leur détermination et une bonne part de malchance ! Aucun commun des mortels ne survivrait longtemps dans les aventures des cavaliers de l'apocadispe qui se prennent régulièrement des gamelles mémorables ! Ça commence par un simple cours en classe, une visite au musée, une balade en forêt ou un voyage en car... et tout devient très vite hors contrôle

  • Nous voici retournés au beau pays de Jacominus Gainsborough.
    Il a donné rendez-vous à Douce à midi pile, car il va s'embarquer et il a quelque chose de très important à lui dire...

    Viendra-t-elle ? Et arrivera-t-elle à temps ?
    En attendant, il l'imagine : il voit avec ses yeux, entend avec ses oreilles...

    Le lecteur « traverse » presque physiquement ce livre d'artiste aux pages finement découpées : il est à la fois dans la tête de Jacominus, ce petit lapin à l'âme sensible si humain, dont il partage les doutes et les élans - et dans la peau de Douce, qui s'avance vers lui. Les tableaux se succèdent, tandis que l'impatience de Jacominus grandit : on suit le chemin de l'aimée qui se met en route, on « traverse » le verger, les faubourgs, la place du marché... comme si l'on marchait avec elle.
    Et c'est toujours avec Douce qu'on parcourt les derniers mètres sur le port et qu'on aperçoit enfin, sur le pont d'un bateau en partance, la petite silhouette de Jacominus Gainsborough...

  • Odillon est un petit canard. Il vit heureux parmi les siens, dans son cocon perché à la cime des arbres. Quand le cocon casse, Odilon se retrouve seul dans la jungle. Qui l'aidera à rentrer chez lui ? Un roi peureux, des moustiques aux longues pattes, un chat des mers féru de water-polo, un ver père de famille ou des tortues stalactites...

  • Au départ ce chat est un ange, un ange gardien qui semble veiller sur un enfant, partager ses moments de douceur, ses lectures, ses rêves. Jusqu'au jour où l'enfant comme le chat vont prendre du champ, gagner leur liberté dans l'apprentissage pour l'enfant, dans ses instincts plus sauvages pour le chat.

  • Une petite fille joue à se remémorer son rêve qui aussitôt lui échappe. Les détails deviennent soudainement incertains, ne surnagent que quelques bribes, amplifiant l'étrangeté des situations : la mémoire est une passoire ! Vaine tentative de réminiscence de séquences oniriques, car la persistance des souvenirs est aussi fragile que leur interprétation. La technique de superposition d'encre et d'aplats de couleurs numériques de Clarisse Lochmann se prête parfaitement à la restitution de l'impression de surréalité propre à l'univers des songes.
    Suite à son premier album, Dans la file, salué dès sa parution, cette jeune autrice-illustratrice livre ici un album au propos nettement plus ambitieux mais tout aussi réussi.

  • Une petite fille joyeuse prend grand soin de ses fleurs. Mais un jour, un gros nuage menaçant vient assombrir sa vallée. Elle tente de le combattre, en vain ; plus rien ne pousse, et ses fleurs se meurent... mais lorsque le soleil revient dans son coeur, elle trouve en elle la lumière qui permettra à la vallée de retrouver sa vie et ses couleurs...

  • France, Rachel et Amin jouent ensemble sur une aire de jeu avec un escargot. Alors que France va chercher une feuille d'arbre pour le nourrir et revient en courant, elle l'écrase malencontreusement.
    Commence alors une réflexion, un dialogue à mots d'enfants, sur la bonne manière d'enterrer l'escargot. Car France est catholique, Rachel juive, Amin musulman. Ils n'ont donc pas la même façon d'enterrer leurs morts.
    Dans ce roman très simple, on parle de choses complexes avec une douceur et une évidence peu communes. Ce n'est pas un roman sur la religion, la coexistence des religions ou la capacité de vivre ensemble... c'est bien plus que ça.

    Ajouter au panier
    En stock
  • À travers des plantes aux noms évocateurs, comme les immortelles, la pensée, l'éphémère, l'amour en cage ou la canne à pêche des anges, Agnès Domergue et Cécile Hudrisier s'inspirent de la forme japonaise ancestrale du Koan : de courtes phrases, anecdotes ou énigmes, pour méditer et provoquer ainsi « une étincelle d'éveil ». Du Koan éclos alors une fleur inconnue...
    Elles nous offrent un magnifique herbier pour s'émerveiller, penser, méditer, un ouvrage unique d'une grande originalité et d'une grande force, qui interroge la nature, notre nature, et leurs mystères, pour s'approcher de leur réalisation.

  • Autour du grand lac, l'heure est grave. Les oiseaux de malheur ont déjà envahi une partie du pays, imposant leurs terribles lois. Jojo et Jolie deux jeunes oisillons, doivent fuir, en laissant leurs parents derrière eux. Sans autre choix que celui de s'en remettre à des outrepasseurs malhonnêtes, il leur faudra affronter bien des périls et se construire une nouvelle vie ! Un roman graphique émouvant, des illustrations justes et touchantes.

  • Les hommes comme les porcs-épics s'espèrent et s'évitent, se cherchent et se piquent. Il faut trouver la juste distance, celle qui permet de vivre ensemble, celle qui laisse a chacun un peu d'air... Et si c'était la politesse ?

  • Trompette + moi

    Joanna Wiejak

    Ma chienne Trompette est étonnante puisque tout en elle est mathématique ! Elle se compose de plusieurs formes géométriques : cercle, carré, triangles... Elle additionne les exploits et multiplie les bêtises. Et quand elle croise un chat, elle prend la tangente et veut lui faire la tête au carré.

  • Victor, un chasseur amateur, rêve depuis longtemps de tirer sur un guépard. Quand il y arrive enfin, il transforme son trophée de chasse en un tapis moelleux mais son bonheur sera de courte durée. Car la nuit, il voit en rêve les compagnons du guépard tué, si malheureux d'avoir perdu leur ami.
    Submergé par le regret, Victor échafaude alors un plan astucieux pour réparer son erreur. Il recoud la peau de guépard pour en faire un déguisement. Avec les meilleures intentions du monde, il prend la place de l'animal mort parmi ses semblables et découvre l'amitié pour la première fois.
    Jusqu'au moment où ses nouveaux amis découvrent la supercherie...

empty